Guillaume La Brie

La croissance du temps et des surfaces
2014
École primaire Lafontaine, st-Jérôme.
Bois et acier

L’œuvre fait écho au processus d’apprentissage que les élèves développeront durant leur passage à l’école primaire. À travers une série de petits symboles tirés de l’imaginaire enfantin, la représentation d'un cycle se présente donc comme une analogie de la croissance personnelle des enfants. Une étoile et un soleil marquent le passage du jour et de la nuit tandis que les arbres indiquent le passage des années et des saisons. Soutenu par autant de modules prolongant les surfaces architecturales, ces symboles et le bâtiment sont unis l’un à l’autre tel les enfants et l’école qu’ils fréquentent.